Le manque de confiance en soi

Ce que peut entraîner le manque de confiance en soi :

  • Timidité, difficultés à s’exprimer en public, à discuter avec des personnes extérieures.
  • Jalousie : la jalousie peut créer des tensions ai sein des couples et empêcher l’épanouissement de chacun et l’évolution de sa relation
  • Isolement : une personne qui n’a pas confiance en soi a tendance à s’isoler du monde, à préférer la solitude, ne pas sortir de sa zone de confort. Les seules fois ou on sort, on a l’impression d’être « transparent » pour les gens
  • Non évolution professionnelle : ne pas oser dire non, ne pas oser demander d’augmentation ou ne pas oser postuler sur de nouveaux postes, penser que « Nous le méritons pas, ce n’est pas la peine d’essayer »

Ce que des séances de coaching peuvent changer :

  • Oser s’exprimer en public en étant capable de se valoriser et de reprendre  sa vie en main
  • Ne plus avoir peur que son conjoint trouve mieux ailleurs car on prend conscience de nos atouts et de nos qualités
  • Oser sortir seul, s’habiller comme on le souhaite, ne plus avoir peur du regard et du jugement, créer du lien avec les autres et faire de belles rencontres
  • Oser négocier un poste, un salaire, savoir mettre en avant ses compétences et ses qualités.
  • Une prise de recul sur son équilibre professionnel / personnel et son modèle de fonctionnement
  • Des résultats et un bénéfice direct
  • Un véritable shoot d’énergie !

La peur du changement

« Au sein de cet environnement instable et turbulent, un seul élément reste constant : le changement » Dalaï Lama

Pourquoi avons-nous peur du changement ?

Depuis l’enfance, nous évoluons dans une société qui prône la stabilité. Ainsi, dès le plus jeune âge, on nous inculque que, pour avoir réussi sa vie, il faut avoir une relation amoureuse stable, des enfants, un emploi stable, des amis, une maison «de famille », … Autant de choses qui représentent une vie stable, sérieuse et posée.

Or, dans cet environnement qui n’est pas censé changé (car cela serait synonyme d’échec et donc de malheur), quelle place pour le changement ?

Le changement est synonyme d’inconnu et qui dit inconnu dit risqué. En effet, n’avez-vous jamais entendu le proverbe suivant : « On sait ce que l’on perd mais on ne sait pas ce que l’on gagne » ? Cela voudrait-il dire qu’il vaut mieux se contenter de ce que l’on a « au cas où » ?

Lorsque nous avons l’impression qu’une partie de nos besoins sont satisfaits, pourquoi changer ? Il faudrait alors apprendre à lâcher prise afin d’explorer l’inconnu qui pourrait combler de nouveaux besoins, apporter un nouveau souffle au quotidien, nous sortir de cette routine que l’on trouve si ennuyeuse mais à la fois rassurante…

Comment réussir à vaincre cette peur du changement ?

Tout d’abord, il faudrait se réconcilier avec le mot « changement ». Ne plus lui donner une connotation négative mais se rendre compte que le changement fait partie de notre quotidien. Nous évoluons sans cesse dans la vie, à plus ou moins grande échelle. C’est le changement qui permet d’accomplir de belles choses.

Ensuite, essayez de se confronter à de petits changements, juste pour voir : se garer à une place différente au travail, inverser l’ordre des choses le matin quand on se prépare, faire son ménage à l’envers, …. Cela peut permettre de dédramatiser ce terme qui effraie et se rendre compte que ça peut même devenir amusant !

Puis essayez de trouver quels besoins ne sont plus satisfaits lorsque nous avons peur du changement afin de peut-être les satisfaire différemment…

Enfin, apprendre à se faire confiance et savoir où l’on va en ayant défini des objectifs clairs. En effet, sur une route remplie de brouillard, nous avons tendance à freiner car nous ne savons plus où aller ; sur une route ensoleillée, nous avançons plus sereinement.

« Il n’y a rien de négatif dans le changement ,si c’est dans la bonne direction. » Winston Churchill

Ateliers « Devenir un ex fumeur »

Les vendredis 17 et 24 novembre et 1  décembre 2017 de 14h à 15h30

Cet atelier de coaching de groupe s’adresse aux hommes et femmes de tout âge ayant besoin d’un accompagnement dans le sevrage tabagique.
Les objectifs sont les suivants :
– Partager son expérience, échanger sur les freins et les difficultés liées à l’arrêt du tabac en petits groupes
– Identifier les déclencheurs des envies de fumer et mettre en place des solutions afin de les maitriser
– Apprendre à prendre soin de soi
– Maintenir la motivation des personnes qui ont décidé de devenir ex-fumeur

Tarif : 30 euros la séance. Possibilité de venir sur une seule séance ou plusieurs. Acompte de 30% à la réservation.
Ateliers pouvant accueillir 5 personnes maximum, sur la commune de Bon Encontre.
Je peux vous proposer d’autres dates en fonction des demandes, n’hésitez pas à me contacter.
Réservation par téléphone au 06.84.54.11.74 ou par mail : mycoach47@gmail.com.

Pourquoi faire appel à un coach de vie ?

Parfois, nous pouvons traverser des périodes difficiles dans notre vie sans qu’il soit pour autant nécessaire de suivre une thérapie. Le coaching représente une bonne alternative, car le client peut bénéficier d’un accompagnement efficace et professionnel sur du court ou moyen terme.

Si vous vous sentez dépassé(e) par certains évènements, vous avez l’impression de passer à côté de l’essentiel de votre vie, vous avez un besoin de changement mais n’imaginez pas sauter le pas tout(e) seul(e),  le coaching peut être la solution….

Prendre du temps pour soi

« Une fois de temps en temps, vous devriez faire une pause et vous rendre à vous-même une petite visite » Audrey Giorgi

Pourquoi devrait-on prendre plus de temps pour soi ?

  • Pour renouer avec soi-même : faire des choses pour soi permet de se retrouver, se recentrer sur ses besoins, ses priorités, ses aspirations.
  • Pour permettre à son corps et à son esprit de se reposer. Nous avons souvent «  La tête dans le guidon » et nous nous rendons compte que le temps est passé trop vite et que nous n’avons pas pris 5 minutes de recul, ne serait-ce que pour souffler.
  • Pour générer une énergie positive qui nous permettra de mieux prendre soin de ceux qu’on aime.
  • Parce qu’on le mérite, tout simplement.

Pourquoi peut-on se sentir coupable de prendre du temps pour soi ?

  • Par peur du jugement : on peut avoir l’impression que les gens vont nous trouver égoïste. Vivre en ayant appris à se détacher du regard des autres permet de surmonter cet obstacle.
  • Par peur de reconnaitre que nous avons des besoins non satisfaits : à l’heure de la course à la perfection, où les gens ont l’habitude de tout mener de front sans se plaindre, il faut admettre avoir besoin de prendre du temps pour soi sans faire culpabiliser son entourage… Cela voudrait dire que nos proches, que l’on aime tant, ne peuvent pas combler tous nos besoins ?

Quels sont les freins que l’on peut rencontrer ?

  • Le manque d’idées : la première question à se poser serait alors : qu’est ce qui me ferait plaisir? Qu’est ce que j’ai envie de faire et de ne partager avec personne ?
  • Le manque de moyens : plaisir ne rime pas toujours avec dépenses. Aller marcher, rendre visite à un(e) ami(e), lire un bouquin emprunté à la bibliothèque, se relaxer, … sont autant de petites choses qui font du bien. A chacun de trouver les siennes.
  • La peur de s’autoriser à se faire du bien : très souvent, des éléments bloquants ancrés en nous depuis l’enfance nous empêchent d’avancer car nous sommes persuadés que nous n’y arriverons pas ou que nous ne le méritons pas… Pourquoi ne pas apprendre à identifier ces blocages pour se permettre d’accéder au bien être ?

« N’ayez pas peur d’être heureux, c’est juste un bon moment à passer ». Romain Gary

Brèves du bonheur

Les premiers pas vers la pleine conscience : le sourire.

Quel est la première chose que vous faites le matin en vous réveillant? Certains sautent du lit par peur de se rendormir ,d’autres se disent que malheureusement, il faut se lever et qu’ils auraient bien dormi un peu plus. Il y a aussi ceux qui allument une cigarette, qui partent vite dans la douche…. Il y a une multitude de choses à faire le matin quand on ouvre les yeux.

Et si la première chose que vous faisiez le matin est de sourire? Sans raisons comme ça. Juste un sourire à la vie, un sourire qui dirait : chouette, encore une journée qui commence! ou qui ne dirait rien d’ailleurs… Savez vous que le sourire permet de stimuler positivement son métabolisme grâce à la production d’endomorphine? Il permet de positiver et d’adopter un comportement positif. Le sourire est le déclencheur d’un cercle vertueux contribuant à notre bien-être.

« Une journée sans sourire est une journée de perdue »

A méditer…